Chargement

Dinanderie

Frederic Favero dompte le cuivre pour le plier à son art.

Fréréric Favero s'impose d'emblée, dès la première rencontre
Son allure massive, sa taille imposante font penser à un bûcheron ou à un fort des halles...
Ses mains puissantes mais nerveuses semblent capables de tout écraser, de tout tordre ...
Son verbe rare, une réserve naturelle lui donnent une réputation de taciturne... et, pourtant, derrière ces clichés se cache un artiste sensible qui trouve dans le cuivre un élément qui lui convient particulièrement bien. Car Frédéric Favero est probalement de dinandier qui porte le cuivre à son paroxysme, créant ainsi des oeuvres d'un relief étourdissant, avec des levées de près de huit centimètres.
Mais, derière cettte prouesse technique, l'artise affine son oeuvre jusqu'à l'infime détail que l'on ne découvre qu'au prix d'un examen attentif.

Lire la suite ...